Vous vous y attendiez, évidemment, je suis quelqu'un de prévisible, je ne pouvais décemment pas écrire quelque chose sur la fête des Mères et rien sur la fête des Pères. J'en connais un qui n'aurait pas été content du tout. Mais qu'il se rassure, je ne l'oublie pas. Non, jamais. 

Aujourd'hui, c'est donc le jour des Papas. Un beau dimanche à passer en famille, un bon repas, des cadeaux plus ou moins artisanaux, des bisous, des câlins, des je t'aime, de jolies photos à prendre et d'émouvants souvenirs à garder. Comme pour la Fête des Mères, mais au masculin. 

On se pose naturellement la question de savoir d'où nous vient cette célébration. Alors, je vous le dis tout de suite, ce ne sera pas tire-larmes comme pour la fête des Mères avec le coup des femmes qui ont perdu mari et fils à la guerre. Rassurez-vous, pour la fête des Pères, on est plus viril que ça, on verse pas dans le sentimental. C'est vrai quoi, on est un homme ou pas ? Voilà, alors on va pas commencer à se la jouer mélodrame. 

Sachez qu'en France, c'est Flaminaire, une entreprise bretonne qui fabriquait des briquets, qui a eu en prem's l'idée de créer une fête pour les pères, en donnant l'occasion d'offrir un briquet à son pôpa. Si c'est pas mignon... Mais pour le coup, là c'est commercial. Alors voilà, la tradition originale, c'était de contribuer au cancer des poumons de son paternel avec le sourire et un gros noeud en bolduc en prime. Sympa, non ? Cela dit, on pourrait essayer. Tiens Papa, bonne fête, je t'ai acheté un Bic à 1 euro pour ta fête, t'es content ?

Mauvaise idée en fait. Offrez-lui plutôt une bouteille de bon whisky. Des poumons au foie, il n'y a qu'un pas... 

Mauvaise plaisanterie mise à part, achetez-lui un iPad, vous savez bien qu'il n'attend que ça. 

Et sinon, pour en finir avec les données pratiques, la fête des Pères tombe le troisième dimanche de juin et c’est en 1952 qu'elle a été instaurée. Attention, petite précision lexicale, j'ai dit instaurée. Car oui, attention les hommes, préparez-vous à vous offusquer, la fête des Pères n'a pas été officialisée. Scandale ! Oui, elle est marquée dans le calendrier, oui Gillette et Sony bradent les prix de leurs rasoirs électriques, oui Claire Chazal va le dire au JT de 13 heures... MAIS ce n'est pas une fête officielle comme la fête des Mères.  

Alors on va encore dire que c'est injuste, que les pauvres papas sont désavantagés par rapport aux mamans une fois de plus, mais que voulez-vous, c'est pas moi qui en suis responsable ! Je trouve aussi que ce n'est pas très logique car on a tous autant besoin de notre père que de notre mère. Que voulez-vous...

Je vais donc réparer cette grossière erreur à ma manière et à mon humble niveau en souhaitant une bonne fête à tous les papas. 

Mais oui, on vous aime !

Toi, mon papa à moi

Vous, les jeunes ou moins jeunes papas que je côtoie 

Et toi, le futur papa que j'attends... où que tu sois