Tout le monde sait que les hommes et les femmes peuvent parfois avoir des avis et des goûts différents. C'est normal. Les femmes aiment se maquiller mais les hommes les préfèrent au naturel. En vacances, les femmes ne sortent pas sans leur graisse à traire crème solaire, les hommes ne font pas un pas sans leur journal. Les hommes adorent le shopping et les femmes détestent (à moins que ce ne soit l'inverse).

Après, il y a des choses qui vont au-delà de la simple question d'appréciation et qui relèvent plus de l'incompréhension. Des choses qui dépassent l'entendement, tout simplement. Un exemple ? Les UGG.

Avant de poursuivre, sans doute une explication de ce que sont les UGG est-elle nécessaire. Les UGG, ce sont ces grosses bottes en mouton retourné que de nombreuses personnes chaussent dès que le froid pointe le bout de son nez. Hautes, moyennes ou basses, elles peuvent être beige, marron ou noir pour les plus classiques. Mais elles existent aussi en jaune de Damas rose bonbon, bleu layette ou vert kaki. Ça dépend des collections. Et du degré d'audace. Originaires d'Australie et à la base portées par les surfeurs, ces bottes douces à l'extérieur comme à l'intérieur sont une sorte de pantoufles pour la ville.

Ça y est, vous situez ? Alors passons maintenant aux différentes interprétations observées chez la gent féminine et masculine. 

Si, à l'évocation du nom UGG (prononcez "Eugue"), les femmes se mettent soudain à frétiller au niveau des pieds, les hommes, eux, sont au bord de l’attaque cardiaque plus sceptiques. Hein, des Eugue ? Mais pourquoi tu tiens tant que ça à mettre ces horreurs ? Tu préfères pas mettre tes escarpins plutôt ? Allez, s’il te plaît ma chérie, enlève-moi ça, sois raisonnable…

Bon, c'est vrai que, esthétiquement, une femme qui porte des UGG perd automatiquement 50 points de capital chic. Mettre des UGG, c'est comme enfiler des pattes de dinosaure. Ou d'éléphant. C'est sûr que ça ne galbe pas autant la jambe qu'une paire de Louboutin avec talons de 14 centimètres. Certes. Mais qu'est-ce qu'on est bien à l'intérieur ! 

Entièrement fourrées, les UGG procurent une douce sensation de chaleur et de confort. Et une fois qu'on les a essayées, on a du mal à s'en passer parce qu'en plus, elles s'adaptent à la forme de nos pieds. Limite on voudrait les garder à la maison. Du coup, on les met avec tout. Avec un short en jean et des collants fantaisie, avec une jupe pas trop longue, avec un leggings et une tunique, on rentre notre jean dedans… bref, on ne les quitte plus. L'avantage, c'est que ça évite d'avoir l'air trop pétasse sexy. Par exemple, on se sent libre de porter un top décolleté sans trop culpabiliser. 

Jugez plutôt : 

Décolleté + jupe + talons = fille apprêtée 

Décolleté + jupe + UGG = fille décalée 

Bon, je ne dis pas qu'on peut porter des UGG à un entretien d'embauche, au boulot ou à un mariage. C'est même déconseillé. Et si on rencontre le Prince Charmant, pas sûr que les UGG lui fassent de l'effet (car les princes préfèrent les pantoufles de vair, comme vous le savez). Donc si on a vraiment froid aux pieds, rien ne nous empêche de les porter pour le trajet. Mais on garde une paire de chaussures de filles en réserve dans son sac. Oui, ça va nous briser l'épaule. Mais il faut ce qu'il faut. 

Ce que les hommes ne comprennent pas, c'est qu'on puisse véritablement AIMER ces chaussures, au point de les porter tous les jours, au point d'en avoir deux paires, au point de les emporter avec nous pendant les vacances d'hiver et de prendre toute la place dans la valise avec. Car pour eux, peu importent le confort, le bonheur de la voûte plantaire, l'extase des orteils et la joie d'avoir chaud même dans la neige : seul compte l'aspect esthétique. Quelle honte de se promener à côté d'une inuite alors qu'eux ont sorti leurs Weston bien cirées. Sérieusement, il ne manque plus que les chiens de traîneau. On est au Pôle Nord ou quoi ? Et est-ce qu'il en portent, eux, des UGG ? Non ! Alors. 

Et puis t'as vu le prix ? Attends, tu vas pas mettre 150 euros pour une paire de bottes fourrées, t'es pas sérieuse, là ! Tu voudrais pas t'acheter des vraies chaussures à la place ? Tu sais, des petites choses élégantes et jolies, en cuir, en daim avec des talons... Pas ces gros après-ski qui ne ressemblent à rien.

Pourtant il y en a, des bottes fourrées qui circulent sur le macadam. Des UGG, des vraies, arrivées d'Australie par la poste, des imitations arrivées de Chine sur le stand d'un magasin... Quand le thermomètre descend sous la barre symbolique de 0 degré, beaucoup de nanas sortent leur paire de UGG. Un peu comme Superman qui met son justaucorps bleu et son slip rouge pour sauver le monde, nous on met nos UGG pour affronter le froid. Tant pis si c'est pas élégant, tant pis si la cambrure de la jambe n'est pas optimale, tant pis si on est aussi féminine qu'un prof d'haltérophilie, au moins on est au chaud. Et personne n'est prêt à changer d'avis sur la question. 

Que les hommes se rassurent : les grands froids, ça ne dure jamais guère plus que quelques mois. Après, le printemps et l'été arrivent, apportant avec eux leur lot de petites ballerines et de sandales toutes fines... Et de tongs ! Mais ça, c'est une autre histoire...