OK, à la base, on sait bien que Twitter est un site de micro-blogging et pas une annexe de Meetic. Mais force est de constater que ce réseau est de plus en plus utilisé à des fins pas vraiment professionnelles. Attention cependant, qui dit nouvel endroit pour draguer dit nouvelles techniques. Les règles ne sont pas les mêmes dans cet environnement si particulier. Avec 140 caractères, on a pas le droit à l’erreur. Je vous propose donc quelques conseils pour pécho grâce au petit oiseau.

 Pour vous, mesdemoiselles et mesdames :

1. Soignez votre bio. Quelque chose de concis et percutant. Une bio qui fait mouche, c’est déjà 50 % du boulot accompli pour appâter le follower. 

2. Choisissez scrupuleusement votre photo. Pas juste un œil, sinon on va croire que vous n’avez que ça de beau. Pas vos seins, sinon vous passez pour une pute fille peu sérieuse. Pas une photo de star, imaginez la déception de l’autre au moment de vous rencontrer (car non, vous n’êtes pas le sosie de Mila Kunis). Pas de dessin, vous n’êtes plus en maternelle. En bref, faites simple : une photo de vous mais qui ne révèle pas tout. Faites marcher votre imagination pour intriguer le follower.

3. Faites en sorte d’avoir beaucoup de followers : vous passerez pour quelqu’un de populaire. Forcément, l’autre sera impressionné. Attention quand même : faut que ça soit des VRAIES personnes. Oubliez les 10 000 followers fictifs pour 10 dollars.

4.Tweetez brillamment et avec parcimonie : un tweet toutes les deux minutes pour détailler  votre pause-déjeuner chez Cojean, tout le monde s’en tape. Soyez originale et spirituelle, retweetez des faits d’actualité avec un commentaire rigolo, pratiquez l’auto-dérision à petite dose (ne vous auto-flagellez pas non plus), postez une photo de temps et en temps (mais pas de vos pieds). Et voilà. Vous êtes une meuf sympa, vive et pleine d’humour.

5. Ne vous mettez pas en compte privé. Vous vous prenez pour Mata Hari ou quoi ?

6. Une fois toutes ces conditions réunies, vous pouvez maintenant vous abonner au compte de votre proie. La proie en question est déjà dans vos followers ? Encore mieux. Souhaitez-lui la bienvenue avec une petit tweet sympa. Mais évitez le « Twelcome », sous peine de voir ladite proie se faire la malle.

7. Profitez des #FF (Follow Friday pour ceux qui ne connaissent pas) pour lui adresser un petit compliment ni vu-ni connu-j’t’embrouille. Mieux : attendez que ça soit lui qui vous fasse un #FF. Et répondez-lui en fin de journée.

8. Mentionnez-le et retweetez-le de temps en temps. Pas tout le temps non plus, hein. Ne passez pas pour une groupie scotchée à ses 140 caractères 24 heures sur 24. Réagissez quand c’est opportun et que ça apporte quelque chose au débat. Si c’est juste pour dire « Hihihi, tu es tellement drôle, j’adore :) », retournez au fan-club de Justin Bieber.

9. Restez quelques jours sans tweeter… Puis revenez l’air de rien. Le moment de vérifier que vous lui aurez manqué. Si tel est le cas, vous aurez droit à une réponse dans les minutes suivantes…

10.   … voire même à un DM (un message privé). Attendez que ce soit lui qui fasse ce premier pas, surtout n’envoyez pas de DM la première. Oui, nous sommes en 2013, mais il faut laisser à l’homme l’honneur de briser la glace. Alors soyez patiente, faites-vous désirer et attendez que votre conversation passe du public au privé. Le reste, c’est vous qui gérez. Bonne chance !

Pour vous, messieurs :

1. Soignez votre bio. Quelque chose de concis et percutant. Une bio qui fait mouche, c’est déjà 50 % du boulot accompli pour appâter la followeuse.

2. Choisissez scrupuleusement votre photo. Pas juste un œil, sinon on ne verra que votre épais sourcil. Pas vos abdos, sinon vous passez pour un Apollon écervelé mec qui se la raconte. Pas une photo de star, imaginez la déception de l’autre au moment de vous rencontrer (car non, vous n’êtes pas le sosie de Ryan Gosling). Pas de dessin, vous ne savez pas dessiner. En bref, faites simple : une photo de vous, beau gosse mais sans en rajouter. Faites marcher votre imagination pour séduire la followeuse.

3. Faites en sorte d’avoir beaucoup de followers : vous passerez pour quelqu’un de populaire. Forcément, l’autre sera impressionnée. Attention quand même : pas que des meufs ! Sinon vous passez pour un Casanova de supermarché.

4. Tweetez brillamment et avec parcimonie : un tweet toutes les deux minutes pour détailler votre pause-déjeuner chez Class’Croûte, tout le monde s’en cogne. Soyez original et spirituel, retweetez des faits d’actualité avec un commentaire rigolo, pratiquez l’auto-dérision à petite dose (ne vous auto-flagellez pas non plus), postez une photo de temps et en temps (mais pas de vos pieds). Et voilà. Vous êtes une mec sympa, vif et plein d’humour.

5. Ne vous mettez pas en compte privé. Vous ne détenez pas le secret de l’uranium enrichi.

6. Une fois toutes ces conditions réunies, vous pouvez maintenant vous abonner au compte de votre proie. Si tout va bien, elle devrait s’abonner à vos tweets un peu plus tard. Ce sera le moment de guetter son petit tweet de bienvenue. S’il est trop niais (« Bienvenue @Machin qui a l’air sympa et rigolo, je sens qu’on va bien s’entendre ! »), passez à la suivante.

7. Profitez des #FF (Follow Friday pour ceux qui ne connaissent pas) pour lui adresser un petit compliment ni vu-ni connu-j’t’embrouille. Si elle ne vous a pas fait de #FF back avant samedi matin, oubliez cette diva en carton. Elle ne sait pas ce qu’elle perd.

8. Mentionnez-la et retweetez-la de temps en temps. Pas tout le temps non plus, hein. Ne montrez pas que vous passez vos journées à guetter ses mises à jour. Et rebondissez uniquement sur des choses qui en valent la peine. Ne lui dites pas qu’elle est ultra bonnasse sur sa photo sous peine de passer pour un mort de faim mec pas très délicat. Mais vous avez quand même le droit de vous apitoyer sur le sort de son brushing ravagé par la pluie, elle vous trouvera attentionné et ne manquera pas de dire à la Terre entière que vous êtes le plus chou des Twittos. Bingo.

9. Restez quelques jours sans tweeter… Puis revenez l’air de rien. Si elle est accro, vous aurez sûrement eu entre-temps une mention du type : « Mais où est passé @Machin ? Ma TL est bien triste sans lui… ». Ce sera le moment opportun pour lui répondre « Pas de panique jeune fille, je suis revenu » façon sauveteur des mers et…

10.   … lui envoyer un DM (un message privé) pour lui demander où elle était cet après-midi, vous l’avez attendue des heures. Normalement, elle vous fera un peu poireauter mais vous répondra. N’oubliez pas que c’est vous qui menez la danse ! Alors si vous voulez la rencontrer, ce sera à vous de le lui proposer un peu plus tard. Le reste, c’est vous qui gérez. Bonne chance !